Aller au contenu

Menu principal :

LE PASSE RECOMPOSE

LIVRES



NOUVELLE EDITION



Autobiographie


Le récit commence au début de l'année 1955 dans le village de Cerbère qui veille sur la frontière franco espagnole comme le chien à trois têtes du même nom gardait dans la mythologie Grecque, la porte des enfers.
Ceux qui désirent mieux me connaître trouveront dans ce roman toute l'enfance de mon alter ego, Martin Maurel, avec ses saisons incertaines, agitées, voire turbulentes, accompagnées de passions fugaces propres à l'adolescence.
Plus tard, en 1967, Martin abordera enfin sa vie d'adulte avec la certitude que le hasard mène la vie comme il l'entend et que c'est bien le vent qui décide de tout. Agréable
Outre la couverture de l'ouvrage représentant une vue générale de Cerbère dans les années 1950, j'ai agrémenté les 281 pages du texte de quelques photos en noir et blanc d'époque afin de rendre sa lecture plus vivante.

Extrait du livre :

"Mais revenons à cette rentrée au collège, aux premiers mois passés, aux premières notes et appréciations et aussi aux premières engueulades !
À tous les cours, je regagnais ma place située au fond de la classe.
Dans toutes les écoles du monde il en va ainsi, il est un ordre établi depuis que l'école existe. Aux premiers rangs, les cadors, les lèche-culs et autres papelards ; au milieu de la classe, le tout venant, les moutons, les sans grade, la plèbe ; au fond, les malfaisants, les apaches, les têtes de lard. Un ordre immuable !
Je faisais donc partie de la dernière catégorie. Et gare, là plus qu'ailleurs, quand on a une étiquette dans le dos on se la garde de manière définitive. Dire que le premier trimestre ne se passa pas très bien, serait une belle figure de rhétorique."


Prix : 20 € ; 263 pages

Ce livre a obtenu "Le grand prix du jury" organisé au plan national en 2016 par la maison d'édition alternative Edilivre lors d'une première édition.

Ci-après les commentaires reçus à l'issue de ce concours.



 
"Le Passé recomposé" a su se démarquer auprès de nos deux jurys. En effet, notre Grand Jury, composé d'une quarantaine de journalistes, d'une trentaine de libraires, a décerné le Grand Prix du Jury à Michel Masméjean. Un succès qui ne se dément pas puisque notre deuxième Jury, composé des vingt-trois lauréats régionaux, lui a aussi attribué Le Prix des Auteurs ! Un véritable plébiscite donc, pour ce très beau roman qui retrace le parcours d’une vie.
 
Notre auteur, très touché, nous confie ressentir une grande
« satisfaction personnelle, d'autant plus que ce sont des confrères et des professionnels de l'écriture qui en ont décidé ainsi ».
 
Par la délicatesse de son écriture et son humanité, Michel Masméjean pose un regard tendre, nostalgique et parfois acerbe sur une certaine France en nous racontant ici la jeunesse de son alter ego, Martin Maurel.
 
Après « La Toupie », publié en 2012 et « Les Tribulations d'un enfant du rail », sorti en 2014, qui se concentraient principalement sur sa vie d’adulte, Michel Masméjean s’offre un retour aux origines dans ce dernier roman, entrainant notre Jury enthousiaste avec lui.
 
« J'ai adoré ! L'auteur nous emmène avec lui explorer ses souvenirs. Le texte est bien tourné, drôle ». Un récit qui « sent bon le Sud » et « les années cinquante ».
 

Ainsi est née l’idée de cette autofiction, récit de souvenirs et autres choix de vie qui dessinent l’histoire et l’identité d’une famille formant un héritage qui n’a pas de prix. « J'ai toujours pensé qu'il était important de laisser à ses survivants une trace des générations passées afin que les descendants sachent dans quelle famille ils s'enracinent ». Une quête à rebours dans le fouillis des souvenirs à « la recherche de la vérité ».



Je peux vous adresser ce livre, dédicacé au prix de 20 € plus frais de port.
Pour passer vos commandes vous pouvez me contacter soit par email ou par téléphone:

email : michel.masmejean@free.fr

tél : 06 18 43 13 87


Egalement sur Amazon, Chapitre, Décitre etc.



Retourner au contenu | Retourner au menu